LE MAÎTRE 
D'APPRENTISSAGE

employeur.jpg

Le Maître d'Apprentissage est la personne responsable de la formation de l'apprenti en entreprise. Il accompagne l'apprenti tout au long de sa formation et assure sa formation pratique

A ce titre, le Maître-d'Apprentissage doit se rendre disponible pour répondre aux questions de l'apprenti et s'assurer de son intégration dans la structure et de la cohérence des missions données à l'apprenti avec le référentiel du diplôme et les compétences à acquérir durant sa formation.

L'employeur doit permettre au Maître d'Apprentissage de dégager du temps sur son temps de travail afin d'accompagner l'apprenti et assurer les relation avec le centre de formation (Art L6223-7)

Il est l'interlocuteur privilégié entre la structure et le centre de formation.

REGLES GENERALES

reza-biazar-eSjmZW97cH8-unsplash.jpg

 

Le Maitre d'Apprentissage peut être le responsable de la structure qui embauche l'apprenti (sauf accord de branche) ou un salarié volontaire. Il doit être majeur et offrir toutes garanties de moralité.

Cette fonction peut être partagée entre plusieurs salariés.

Sauf accord de branche, le Maître d'Apprentissage doit être titulaire d'un diplôme ou titre du même domaine que celui visé par l'apprenti et d'un niveau au moins équivalent.

Pour certains diplômes, le référentiel exige que le MA ait le même diplôme que celui préparé par l'apprenti.

Il doit justifier de deux années d'exercice minimum dans l'activité visée.

Qui peut devenir Maître d'Apprentissage ?

La formation des Maîtres d'apprentissage

 

La formation des Maîtres d'Apprentissage est fortement conseillée et obligatoire pour certaines structures selon les directives de branches professionnelles.

Accompagner un apprenant demande certaines compétences pédagogiques car il faut savoir allier les situations professionnelles avec le référentiel du diplôme, savoir accompagner l'apprenti vers l'obtention de son diplôme, l'aider dans ses écrits et dossiers à rendre au centre de formation, etc.

Des formations Maitre-d'Apprentissage sont possibles avec le CFA à Dijon et Besançon.

Pour plus de renseignements, vous pouvez joindre Mme Cécile DAVID au 03 80 69 24 07, afin qu'une documentation vous soit envoyée.

Inscription possible jusqu' à la veille de la formation, dans la limite des places disponibles.

Pour les personnes en situation de handicap, vous pouvez joindre notre référent handicap au CFA, Emilie BOUGLE au 07 87 18 36 44

you-x-ventures-0K7GgiA8lVE-unsplash.jpg
  • L'accompagnement en entreprise

L'apprenti est accompagné tout le long de sa formation par un Maitre-d'Apprentissage (Art. L6223-5).

Le Maître d'Apprentissage s'assure de l'acquisition des compétences visées par la formation de l'apprenti, au travers des missions qui lui sont confiées.

L'apprenti est intégré dans une équipe. Il doit être en binôme avec son Maître d'Apprentissage afin que ce dernier lui apprenne les bonnes pratiques professionnelles.

  • Les horaires de l'apprenti

L'apprenti majeur peut avoir les mêmes horaires que les autres salariés de l'entreprise. Ainsi, il peut travailler de nuit, être inclus dans un roulement, travailler les jours fériés, etc

Il peut faire des heures supplémentaires. dans la limite de ce que la loi prévoit. En cas d'heures supplémentaires, l'apprenti a droit aux mêmes compensations de salaires et/ou de repos que les autres salariés de l'entreprise.

L'employeur doit lui accordé le temps de repos légal.

L'apprenti mineur a une durée légale de travail de 35 heures hebdomadaires. Des règles spécifiques quant à ses horaires et repos s'appliquent du fait de sa minorité. + d'info ICI

  • Les congés de l'apprenti

Comme les autres salariés de la structure qui l'embauche, l'apprenti bénéficie des congés payés légaux et de ceux prévus par la convention collective ou accord de branche applicable à son lieu d'exercice.

L'apprenti a donc droit à un minimum de 5 semaines de congés payés annuels. Ces congés doivent être posés en accord avec l'employeur, qui peut en imposer les périodes.

Il est possible à l'apprenti de poser ses congés par anticipation, dès lors qu'il a cumulé les jours de repos soit 2,5 jours/mois.

L'apprenti fait alors une demande à son employeur qui peut accepter ou non.

De plus l'apprenti à droit :

  1. à un congé supplémentaire pour révision de 5 jours ouvrables, qui s'ajoute aux congés payés. Ces 5 jours supplémentaires sont rémunérés.

  2. à une autorisation d'absence exceptionnelle d'un jour pour participation à la journée d'appel de préparation à la défense.

  3. aux congés maternité/paternité et aux congés spécifiques liés à un mariage/PACS ou un décès.

  • L'autonomie de l'apprenti

L'apprenti doit être suivi tout le long de sa formation par un Maitre-d'Apprentissage. Ce dernier n'a pas l'obligation d'être en présence de l'apprenti tout le temps. Des points de rencontre réguliers doivent être prévu afin que l'apprenti puisse échanger sur ses pratiques professionnelles et sur l'avancée de sa formation.

Il pourra devenir de plus en plus autonome tout au long de sa formation et prendre en responsabilité. Toutefois, il est recommandé que l'apprenti fasse partie d'une équipe avec des référent de terrain, avec qui, il peut échanger.

L'apprenti ne peut être considéré comme un professionnel à part entière. De plus certaines professions sont règlementées et l'apprenti ne peut, en aucun cas, remplir des missions d'un professionnel titulaire du diplôme.

L'accompagnement sur le terrain employeur